KELLER Home » KCS » Histoire de la société

L'histoire de la société KELLER

En 1894, Carl Keller (1847-1932), machiniste de Laggenbeck, inventa le chariot déposeur. Cet appareil peu impressionnant au premier abord marqua le commencement de l'automatisation pour l'industrie de la terre cuite. C. Keller compris que son chariot déposeur n'avait aucune chance sans un système de séchage efficace et le poussa à construire d’autres innovations.

Carl Keller trouva d'abord un entrepreneur d’Osnabrück comme partenaire qui breveta son chariot déposeur et l'autorisa à le construire et à le commercialiser 10 ans durant. Cependant, il n'était pas satisfait de la qualité des chariots déposeurs construits et créa son propre atelier de réparation à Laggenbeck dans lequel il les améliora. Une fois le droit d’exploitation du brevet échu, il prit en charge la fabrication en 1904 sur le site de Laggenbeck. Quelques années plus tard, la gamme des produits s’était étoffée de structures de levage et de rotation, de transbordeurs et d’élévateurs. En 1910, la première machine entièrement automatique de type "Hörstel" fut mise au point, une combinaison de coupeur, de convoyeur pour claies et d’élévateur. Ce dernier permit le pas décisif vers la mécanisation.

Carl Keller a mis toute sa passion dans le marketing et la distribution de ses produits. Il se rendit ainsi en Russie avant la Première Guerre mondiale, où la première machine entièrement automatique fut installée à Astrakhan au bord de la mer Caspienne.

Dans le cadre des réparations que le Reich allemand dut payer après la Première Guerre mondiale, KELLER livra des machines dans le nord de la France et en Belgique. Des premières machines furent également vendues en Uruguay et en Argentine.

Après les années difficiles dues à la crise économique mondiale au début des années 30, les affaires commencèrent à se redresser. KELLER retrouva ses anciens marchés nationaux et étrangers et perça davantage dans les pays sous-développés de l'Europe du Sud-Est.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, KELLER devint une usine d'armement. Des prisonniers de guerre russes furent affectés à l’entreprise puisque son personnel permanent était parti à l'armée. Un quart d'entre eux moururent à la guerre.


Après la reconstruction, l'entreprise KELLER prit son essor et devint un acteur mondial dans la construction de machines et d’installations.

KELLER a fondé dès 1954 la société associée KELLER Spezialtechnik qui développait et fabriquait des appareils de réglage et de mesure pour séchoirs et  qui repris en 1967 la majorité de la société Pyro-Werk basée à Hanovre qui produisait depuis 1925 des pyromètres pour mesurer la température sans contact. L’administration et la construction furent transférées d'Hanovre à Laggenbeck. En 1977, KELLER Spezialtechnik et Pyro-Werk fusionnèrent pour devenir KELLER Spezialtechnik-Pyrowerk GmbH avant de devenir le département MSR en 1990.

Tout en poursuivant systématiquement le développement et la vente de pyromètres dans le monde entier, le département MSR s’est en outre établi dans le secteur de l’automatisation. Les systèmes de commande pour l’industrie des produits en vrac  comme des moulins à grains ou des installations pour aliments composés constituent le cœur de ce domaine.

KELLER est une entreprise rentable, innovatrice et active dans le monde entier. Un développement technologique constant ainsi qu’un partenariat de confiance avec nos clients et leur satisfaction représentent notre priorité absolue.

Une réorganisation des départements a eu lieu en 2018. Nous allons vous présenter ces départements dans les pages suivantes.

KELLER est une division du groupe français Legris Industries depuis 2006.


Vos paramètres de cookies et de confidentialité
Ce site utilise des technologies de suivi de sites Web tiers pour fournir et améliorer continuellement ses services.
J'accepte et je peux révoquer ou modifier mon consentement en matière de confidentialité à tout moment avec effet pour l'avenir.
plus...